Projets

La solution CANMOX

Quelle est la meilleure façon de gérer les déchets radioactifs? SNC-Lavalin a développé une solution permettant de convertir les stocks de plutonium séparé et d’uranium récupéré en énergie à faible teneur en carbone pour les 60 prochaines années.

Le Royaume-Uni détient les plus importants stocks mondiaux de plutonium civil. Le ministère de l’Énergie et du Changement climatique, ainsi que l’Autorité chargée du déclassement des installations nucléaires britanniques (NDA), ont lancé un appel pour trouver des solutions novatrices en réutilisation ou élimination des matériaux radioactifs. C’est en réponse à cette demande que nous avons développé notre solution CANMOXMC, qui consiste à recycler les stocks de déchets en les convertissant en une importante source d’énergie propre, en toute sécurité.

En 2012, la solution CANMOX a été sélectionnée comme l’une des trois options crédibles de réutilisation.

Fonctionnement

Le procédé CANMOX commence par un mélange dilué de plutonium séparé avec de l’uranium appauvri pour produire des pastilles d’oxydes mixtes (MOX) dans une installation spécialisée de fabrication de combustible. Ces pastilles sont ensuite converties en grappes de combustible CANFLEX® ,équivalentes à notre combustible CANDU éprouvé. Ces grappes sont ensuite chargées dans nos réacteurs CANDU 6® (EC6®) améliorés et compatibles MOX, dans lesquels elles servent à produire de l’électricité pour alimenter 5 millions de foyers au Royaume-Uni.

À la fin du processus plutonium, les stocks d’uranium récupérés pourront être utilisés de la même façon, simplement et efficacement, pour produire du combustible dans la même usine de fabrication.

Avantages pour les collectivités

Notre solution CANMOX peut être implantée sur trois sites distincts, en créant des emplois de haute valeur et en apportant des avantages économiques à de nombreuses collectivités. Les nouveaux réacteurs peuvent même être implantés à proximité de centrales nucléaires en voie de fermeture, ce qui maintiendra les avantages pour les collectivités pendant des générations. La construction des installations de production de combustible CANMOX et des nouveaux réacteurs EC6 compatibles MOX représente environ 12 000 emplois directs et en sous-traitance, et par la suite 2 400 emplois hautement qualifiés à plein temps pour l’exploitation et l’entretien de l’usine de combustible et des réacteurs sur leur durée de vie prévue de 60 ans.

En plus de fournir 3 GW d’électricité sûre, économique et à faible teneur en carbone, notre solution CANMOX contribue aussi à la sécurité du public en réduisant le stock de matières résiduelles de manière sûre et en toute sécurité. Ce faisant, nous aidons le Royaume-Uni à respecter ses objectifs de sûreté, de sécurité et de non-prolifération nucléaire.

Avantages pour l’environnement

La solution CANMOX permet de convertir les stocks de matières potentiellement dangereuses en énergie utile, à faibles émissions de carbone. En remplaçant des centrales électriques traditionnelles au charbon, notre technologie CANDU® évite de libérer dans l’atmosphère 13 millions de tonnes de dioxyde de carbone par an, ou six millions de tonnes pour des centrales au gaz naturel.

Ce qui rend le procédé sécuritaire

La solution CANMOX s’appuie sur le réacteur EC6 qui est l’aboutissement d’une technologie éprouvée et déjà largement utilisée dans le monde. Il y a ainsi à l’heure actuelle 47 réacteurs CANDU et de type CANDU en service. La conception du réacteur CANDU EC6 compatible MOX respecte les normes les plus récentes et les réacteurs CANDU en service ont passé avec succès les tests de résistance imposés depuis Fukushima.

La forme finale du combustible épuisé après avoir produit de l’électricité à faibles émissions est un produit compact, dégageant peu de chaleur et qui est prêt à être entreposé à long terme.

« Nous sommes très enthousiastes à la perspective de réutiliser des déchets nucléaires comme combustible dans une nouvelle génération de centrales électriques. » 

Preston Swafford, chef des opérations nucléaires et vice-président directeur, Énergie nucléaire, SNC-Lavalin. 

Partager sur