Projets

Projet de transfert d’eau du barrage de Taksebt

Le plus vaste projet de transfert d’eau en son genre

En 2005, SNC-Lavalin s’est vu confier un projet clé en main à prix forfaitaire par l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT) de l’Algérie. Le mandat consistait à concevoir et à construire dans la région de Taksebt, en Algérie, une usine de traitement des eaux d’une capacité de 605 000 mètres cubes par jour comprenant une station de pompage principale et un réseau de transfert d’environ 80 km. L’entreprise s’est également vu octroyer un contrat de cinq ans pour l’exploitation et l’entretien de ces installations. Il s’agit du plus grand projet combiné de traitement et de transfert d’eau en son genre sur le continent africain.

De l’eau potable pour quatre millions de personnes

Taksebt a permis d’améliorer la qualité de vie en Algérie en fournissant de l’eau potable d’une grande pureté à environ quatre millions de personnes. Bon nombre de ces personnes vivent en milieu rural et n’avaient auparavant accès à de l’eau potable que certains jours de la semaine, et encore pendant quelques heures seulement. 

Retombées sociales et économiques considérables

L’équipe du projet était composée à 95 % d’employés algériens supervisés par du personnel canadien chevronné. Cette combinaison de savoir-faire international et local a généré d’importantes retombées sociales et économiques pour l’Algérie. 

Plus de 3 000 emplois ont été créés dans divers domaines comme l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction, le contrôle de la qualité et l’environnement. De plus, SNC-Lavalin a indirectement employé des dizaines de milliers de fournisseurs de biens et de services. Cette structure organisationnelle a aussi favorisé le transfert de connaissances aux employés algériens, qui ont ainsi pu améliorer leurs compétences dans les domaines de la construction, de l’exploitation et de l’entretien. Certains travaillent aujourd’hui sur d’autres projets de l’entreprise dans ce pays.

Partager sur