Projets

Projet de nickel Ambatovy

Dans le cadre du projet de mine de nickel Ambatovy, nous avons mis sur pied une initiative de développement des compétences locales (IDCLMC) sur mesure pour enseigner des métiers de base à 6 100 travailleurs.

Située à Madagascar, Ambatovy est l’une des plus grandes mines et l’un des plus grands complexes métallurgiques du monde, grâce à une capacité de production annuelle de 60 000 tonnes de nickel et de 5 600 tonnes de cobalt. SNC-Lavalin a fourni l’ensemble des services d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (IAGC) de l’usine de préparation du minerai, de la centrale de pompage et du pipeline de transport des boues sur 220 km, de l’usine de traitement et de la raffinerie (y compris tous les services auxiliaires), des installations de gestion des résidus, de l’infrastructure des voies d’accès et de la modernisation des installations portuaires.

Un mégaprojet historique

Le projet de mine Ambatovy représente l’un des ouvrages les plus audacieux et les plus complexes de toute l’histoire de la région. En raison de l’envergure, de la portée, de l’éloignement et de la conception technique du projet, nous avons dû recourir à des mesures spéciales pour en assurer une gestion efficace. SNC-Lavalin a ainsi utilisé un logiciel de base de données intégrée pour coordonner le personnel international chargé de la conception, les experts-conseils dans le monde entier, les entrepreneurs à pied d’œuvre, les équipes d’ingénierie et de construction sur le chantier et l’équipe de projet du client. Dans l’ensemble, plus de 350 commandes ont été passées, 90 contrats de construction ont été attribués, 5 000 pièces d’équipement mécanique et des milliers de tonnes de matériaux en vrac ont été commandés et livrés.

L’utilisation de la technologie de lixiviation acide sous haute pression ajoutait à la complexité du projet puisqu’il fallait des précautions spéciales pour manipuler les boues liquides présentant des pressions et des températures élevées, ainsi que des systèmes de sécurité complexes, des procédures détaillées et un savoir-faire spécialisé en mécanique.

Modernisations massives des infrastructures

Dans la zone de la mine, il a fallu améliorer et prolonger les voies d’accès en prévision de la forte circulation engendrée par la construction et l’exploitation. Au chantier portuaire, SNC-Lavalin a prolongé une jetée existante pour prendre en charge des cargaisons supplémentaires sans perturber les livraisons cruciales de pétrole, et le déchargement sécuritaire de matières potentiellement dangereuses à proximité d’entrepôts de denrées alimentaires. En travaillant étroitement avec l’entrepreneur en battage de pieux au large et avec l’aide de techniques de pointe en battage de pieux, nous avons pu procéder à la modernisation sans interrompre les activités du port le plus achalandé de Madagascar.

Par souci de réduire l’impact sur l’environnement et le paysage tout en renforçant la sécurité, nous avons choisi d’enfouir le pipeline de 220 kilomètres. La configuration prévoyait une seule station de pompage au site de la mine, éliminant du coup les stations de surpression et les installations de surface. La surveillance régulière de l’état du pipeline alliée à un système de détection de fuites garantira une exploitation continue et sûre pendant les 30 années de vie utile de la mine.

Emplois et formation pour les travailleurs locaux

À titre de coentrepreneur et de responsable des services d’IAGC du projet, SNC-Lavalin souhaitait s’assurer que le développement profite aux communautés locales et a pris un compte la fragilité des écosystèmes uniques de la région.

Nous avons donc mis sur pied une initiative de développement des compétences locales (IDCLMC) pour enseigner des techniques précieuses à la main-d’œuvre locale. Nous avons converti deux établissements en centres de formation des travailleurs locaux dans les domaines de la maçonnerie, du coffrage, du cintrage des barres d’armature, de la peinture et du soudage, et en techniques essentielles de santé-sécurité. En tout, plus de 6 100 Malgaches ont participé à ce programme novateur.

L’IDCL a également permis à des entreprises locales de participer à ce projet. On a demandé à de petites, moyennes et microentreprises de Madagascar d’exprimer leur intérêt quant aux occasions d’affaires que susciterait le projet. SNC-Lavalin les a aidées à répondre aux appels d'offres, à faire l’ordonnancement des travaux et à planifier la gestion de la santé, de la sécurité et de l’environnement. Des programmes de formation et de mentorat ont aussi été mis en œuvre dans les locaux de certaines entreprises. Nous avons fait appel à des entreprises malgaches pour l’exécution des travaux de terrassement, de bétonnage, d’installation de clôtures et de lutte contre l’érosion des sols, de même que pour fournir certains matériaux.

Au plus fort des travaux de construction, 18 500 personnes travaillaient à ce projet, mais au lieu d’importer des aliments pour les nourrir, SNC-Lavalin a collaboré au développement du marché agroalimentaire local. Nous avons construit des abattoirs de volailles, acheté des graines en vrac et fait appel à un soutien logistique pour le transport de marchandises au point de vente, en plus de mettre sur pied une unité de fabrication de compost communautaire pour améliorer la qualité de la production locale.

 Réalisations en matière de développement durable :
  • La surveillance régulière de l’état du pipeline alliée à un système de détection de fuites garantira un fonctionnement continu et sûr pendant la durée utile de la mine, estimée à 30 ans.
  • Nous avons appuyé le développement du marché agroalimentaire local pour nourrir les 18 500 travailleurs du projet, afin de réduire la dépendance aux importations.
  • On a fait appel à des entreprises locales pour l’exécution des travaux de terrassement, de bétonnage, d’installation de clôtures et de lutte contre l’érosion des sols.

Partager sur