Projets

Réacteur CANDU à cycle de combustible avancé

Notre réacteur CANDU à combustible avancé (AFCRMC) permet un développement sûr, durable et à grande échelle de l’énergie nucléaire, tout en améliorant l’utilisation des ressources d’uranium et en réduisant les frais de combustible pour les services publics. 

En juillet 2014, nous avons signé une entente avec la China National Nuclear Corporation (CNNC) pour travailler en collaboration sur des projets d’énergie nucléaire en Chine et à l’international, en utilisant notre technologie évolutive AFCR. Grâce au succès remporté par nos réacteurs CANDU® depuis plusieurs décennies, notre AFCR fonctionne avec l’uranium recyclé provenant de réacteurs à eau légère (REL). Comme tous les autres réacteurs CANDU, le AFCR utilise le rechargement de combustible en cours d’exploitation, ce qui lui confère une flexibilité unique sur le plan du ravitaillement en combustible.   

Une technologie de réacteur unique

Nous avons amorcé le développement du AFCR avec nos partenaires chinois en 2011. Le AFCR modéré à eau lourde offre des avantages environnementaux importants lorsqu’il est utilisé en conjonction avec les REL classiques. Le AFCR peut utiliser soit de l’uranium recyclé pour accroître l’efficacité d’utilisation de l’uranium, soit du thorium, une nouvelle matière fertile beaucoup plus abondante que l’uranium.  

Réduction du volume de combustible usé

Notre technologie AFCR est intéressante pour les pays qui, comme la Chine, doivent importer leur uranium et disposent aussi de réserves d’uranium usé provenant des REL traditionnels, ainsi que de thorium local.

Un AFCR peut être alimenté par la réutilisation de l’uranium recyclé provenant du combustible usé de quatre REL. Le AFCR permet à la Chine de réduire son volume de combustible usé et sa dépendance à l’uranium importé, en plus de générer une plus grande partie de son électricité à partir de sources décarbonisées. La centrale chinoise de Qinshan utilise actuellement deux réacteurs CANDU, leaders mondiaux en raison de leur degré de haute capacité. 

Sécurité du réacteur de 3e génération

Ce réacteur d’une puissance de 700 MW de 3e génération s’appuie sur le franc succès de nos réacteurs CANDU 6® et sur des travaux approfondis de R et D dans le domaine des cycles de combustibles. Plusieurs adaptations évolutives assurent sa conformité aux normes de sécurité internationales les plus récentes et aux exigences de 3e génération. Il met notamment en œuvre une technologie à combustible amélioré, de nouveaux systèmes de sauvegarde actifs et passifs, et une conception standardisée visant à réduire les frais d’entretien et d’investissement.

Gains environnementaux irréfutables

Chaque AFCR double génère suffisamment d’énergie sans émissions d’oxyde d’azote, de dioxyde de soufre, de métaux lourds toxiques, d’aérosols, d’ozone ou d’autres polluants pour répondre aux besoins quotidiens de deux millions de personnes. Un réacteur AFCR double élimine chaque année plus de 13 millions de tonnes d’émissions de CO2 lorsqu’il est utilisé en remplacement du charbon traditionnel. En remplacement du gaz naturel, il élimine jusqu’à six millions de tonnes d’émissions de CO2 par an.

Réalisations en matière de développement durable :
  • Pour alimenter un AFCR, on peut réutiliser le combustible usé de quatre REL, réduisant ainsi les volumes de combustible usé par unité d’énergie produite.
  • Le AFCR respecte les normes de sécurité les plus récentes et les exigences requises depuis Fukushima. 
  • Le AFCR ne produit aucune émission d’oxyde d’azote, de dioxyde de soufre, de métaux lourds toxiques, d’aérosols, d’ozone ou d’autres polluants.
  • Chaque réacteur AFCR double élimine jusqu’à :
    • 13 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an lorsqu’il est utilisé en remplacement du charbon traditionnel
    • 6 millions de tonnes d’émissions de CO2 par an lorsqu’il est utilisé en remplacement du gaz naturel

 


Partager sur