Projets

Projet de réhabilitation de la 5e de Escadre Goose Bay

La 5e Escadre Goose Bay, une base des Forces canadiennes située à Terre-Neuve-et-Labrador, au Canada, est un point d’avitaillement important pour les avions militaires canadiens. Or, au fil des ans, les eaux souterraines du secteur ont été fortement contaminées par des rejets d’hydrocarbures pétroliers. On estime que jusqu’à 10 millions de litres d’hydrocarbures (assez pour remplir quatre piscines olympiques) reposent sur la nappe phréatique, à environ 30 mètres de profondeur. 

En 2008, SNC-Lavalin a obtenu un contrat d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction pour l’assainissement d’une partie du secteur de 5,5 hectares de la base appelé « site de la grille principale ». La réussite de ce premier mandat a permis à SNC-Lavalin d’obtenir des contrats pour d’autres secteurs, notamment celui de l’oléoserveur de bombardiers lourds, une des zones les plus contaminées de la base de la 5e Escadre de Goose Bay. Au total, SNC-Lavalin s’occupe maintenant d’assainir près de 50 hectares de la base.

Technologie d’extraction

Afin de récupérer et de traiter le pétrole enfoui à une profondeur de plus de 30 mètres, l’équipe de projet a mis au point une technologie sur mesure d’extraction multiphase des hydrocarbures. Cette méthode crée un vide à la surface de la nappe d’eau contaminée, ce qui entraîne l’évaporation des hydrocarbures dans le flux gazeux. Les hydrocarbures sont ensuite pompés dans des installations de traitement mobiles, où ils sont liquéfiés, traités et stockés en vue de leur élimination. Une fois traitées, les eaux souterraines propres sont réinjectées dans le sol. Cette technique est plus efficace que la méthode classique de pompage et de traitement, qui fait moins la distinction entre les matières pompées. En extrayant une moins grande quantité d’eau souterraine, la méthode de SNC-Lavalin permet de réduire l’envergure et le coût des procédés d’extraction et de traitement.

Des résultats concluants 

Depuis 2009, les systèmes de SNC-Lavalin ont permis d’extraire plus d’un million de litres d’hydrocarbures des eaux souterraines de ce secteur. Outre les bienfaits pour le milieu environnant, ce projet contribuera à préserver la santé des gens qui dépendent de cette nappe phréatique. Les travaux d’extraction d’hydrocarbures menés à bien par SNC-Lavalin ont récemment incité le gouvernement à lancer un appel d’offres public pour encourager d’autres entreprises à utiliser la même technologie. 

Partager sur