Articles

SNC-Lavalin et l’UCL travailleront en partenariat - transposer la recherche dans le monde réel

6 février 2019

Par Will Squiresresponsable de la technologie numérique, Villes et développement, SNC-Lavalin

Etzkowitz et Leydesdorff (2000)[1] ont été les premiers à proposer le concept d’une triple alliance entre le milieu universitaire, l’industrie et le gouvernement afin de faire avancer la recherche et l’innovation. À mesure que la technologie évolue à grande vitesse, Ektowitz et Leydesdorff soutiennent qu’en rapprochant ces trois parties, et qu’en combinant le travail de laboratoire des universités, le savoir-faire de l’industrie et les politiques du gouvernement, on arrivera à tirer parti de ces changements rapides et faire en sorte que tout le monde puisse en profiter. 

Cette question m’a tenue à cœur tout au long de ma carrière, partiellement parce qu’il est toujours avantageux de rester à la fine pointe de la recherche (je suis un ardent défenseur de l’éducation permanente), mais également parce qu’en collaborant étroitement avec le milieu universitaire, on peut arriver à combiner différents points de vue, ce qui finit par mener à de meilleurs résultats. Alors que je me trouvais dans la nouvelle installation du département de robotique d’UCL East dans le cadre du lancement de notre nouveau partenariat, à contempler un bras robotique de quarante pieds pendant que notre hôte parlait de ses travaux de configuration d’essaims de 300 drones, j’étais de plus en plus certain que notre décision était la bonne. 

Comme nous venions tout juste de conclure un nouveau partenariat stratégique avec mon alma mater (le Bartlett Centre for Advanced Spatial Analysis) de l’University College London, nous avons passé une journée à échanger des idées au sein d’un groupe de personnes qui proposaient des suggestions complètement différentes (comme jouer avec du béton transparent ou satisfaire les directeurs généraux d’entreprise) et qui provenaient de milieux différents, mais qui avaient tous un désir commun de transformer le secteur de la construction et de changer la manière dont nous concevons, construisons, créons et exploitons l’environnement bâti. J’espère que vous aurez l’occasion d’en apprendre davantage sur certaines des idées fascinantes que nous prévoyons tester au cours des prochains moins, comme la surveillance de nos propres propriétés à l’aide d’une technologie Internet des objets de pointe, un projet en collaboration avec UCL pour changer la manière dont nous construirons un nouveau laboratoire pour étudier les systèmes de transport, des moyens de repérer les chauves-souris au Canada, et un projet visant à aider les nouveaux étudiants en maîtrise à orienter le sujet de leur mémoire vers des « projets concrets » (soit une chose qui me passionne personnellement).

[1] http://www.chss.uqam.ca/Portals/0/docs/sts8020/(20)Etzk-Leides.Triple.Helix.pdf (anglais seulement)


Partager sur