Articles

Tout le monde à bord pour un avenir numérique

14 août 2017

Adam Collins (à gauche) et Adam Stone de l’équipe des Services numériques de Transports collectifs et ferroviaires Royaume-Uni

Les compétences requises pour réussir au sein de l’industrie ferroviaire changent, tandis que l’expérience derrière un écran d’ordinateur devient tout aussi importante que l’expérience pratique en génie mécanique. Nous nous entretenons avec l’équipe des Services numériques, qui collabore avec toutes les équipes de SNC-Lavalin pour s’assurer que les nouvelles technologies sont utilisées de manière optimale pour aider à la croissance de nos clients.

Au début 2017, l’équipe des Solutions logicielles a été rebaptisée Services numériques. Ce changement de nom, d’apparence anodin, est en fait le reflet de profondes transformations qui affectent le monde des chemins de fer dans son ensemble.

Les clients sont à la recherche de méthodes plus intelligentes et efficaces de mener leurs opérations pour se conformer aux exigences environnementales et aux demandes de passagers mieux renseignés et connectés.

« Les affaires avant tout »

Adam Collins, chef d’équipe des Services numériques – un groupe de plus de 25 experts à Derby – explique: « Nous avons été baptisés Services numériques, parce que notre équipe fait beaucoup plus que développer des logiciels. Nous avons certes pour cela une grande capacité, mais nous aidons avant tout les clients à comprendre comment ils peuvent utiliser l’information et la technologie au profit de leurs activités. Le point de départ, c’est toujours les affaires, pas la technologie. »

Alors que l’équipe a connu beaucoup de succès ces dernières années – avec entre autres le développement d’applications demandées par des clients de l’industrie (voir article encadré) – Adam Collins et ses collègues travailleront de plus en plus en collaboration avec d’autres équipes afin de répondre aux besoins des clients.

« Au fil des ans, nous avons travaillé fort pour mener les organisations de nos clients à l’excellence opérationnelle en leur offrant toute l’ampleur de nos solutions technologiques et d’ingénierie », dit-il.

« Le marché change, et les organisations, tout comme leurs partenaires et fournisseurs, recherchent de nouvelles manières d’améliorer leur rendement. »

Il ajoute : « C’est en travaillant comme une seule et même équipe que nous connaîtrons du succès. Nous sommes récemment entrés en collaboration avec nos collègues de Suède pour fusionner les portefeuilles et les capacités de nos équipes des Services numériques respectives. Cela nous permettra d’élargir nos conversations. Cela prouvera aussi la valeur de l’analyse des données, de la formulation de stratégies jusqu’à l’exploitation sur le terrain et aux améliorations continues au service. »

Tandis que les données représentent une marchandise de plus en plus prisée dans le monde des affaires, de nombreuses entreprises se débattent pour arriver à comprendre comment les utiliser pour améliorer leurs produits et services, et finissent souvent par se demander si ces données leur sont vraiment utiles.

Adam Stone, chef de section pour Solutions mobiles, confie : « Il y a une foule de données, mais elles ne servent à rien sans le contexte et les connaissances nécessaires pour les rendre utiles. C’est ici que nous nous démarquons des cabinets traditionnels de services-conseils en ingénierie : nous comprenons les données et savons les traduire en applications commerciales. »

Il y a une foule de données, mais elles ne servent à rien sans le contexte et les connaissances nécessaires pour les rendre utiles

Adam Stone

Chef de section – Solutions mobiles

Opérations plus durables

Energyx, une application de SNC-Lavalin utilisée par environ 90% des exploitants ferroviaires au Royaume-Uni pour contrôler leur consommation d’énergie et fonctionner de manière plus durable, constitue un bon exemple.

Grâce à une multitude d’options d’analyse et de rapports, cet outil a aidé les exploitants à mieux comprendre la consommation énergétique de leurs trains électriques – de sorte que maintenant, entre bien d’autres choses, ils savent exactement à combien devrait s’élever leur facture d’électricité.

SNC-Lavalin s’emploie en ce moment à fusionner plusieurs de ses services aux clients.

Project Trinity rassemble Energyx, TAS et Diagnostyx (voir encadré), en plus de Monitryx, afin d’aider les clients à agréger les données, leur permettant de prendre des décisions opérationnelles bien renseignées et d’apporter des modifications pointues à leurs procédures pour optimiser le rendement.

Bien qu’une bonne partie du secteur ferroviaire demeure réticente à l’adoption de nouvelles technologies, les mentalités changent et les clients qui recherchent des solutions à des problèmes uniques sont de moins en moins nombreux.

Adam Collins ajoute : « Il y a des niches d’innovation où l’industrie ferroviaire a énormément d’avance sur les autres. Nous nous voyons forcés d’innover pour surmonter certains des défis d’aujourd’hui. On peut parler par exemple de la modernisation des systèmes de signalisation, inscrite dans le cadre d’un nouveau programme du gouvernement britannique, “Digital Railway”, qui fait la promotion des innovations numériques dans le secteur ferroviaire. » )

Adam Stone dit : « Bien qu’il existera toujours des domaines où nous aurons du retard à rattraper, l’industrie apprend à remporter rapidement certaines victoires stratégiques. »

Alors que la technologie continue à soutenir différentes méthodes de travail, l’équipe s’affaire à développer une solution Travailleur connecté.

Cela signifiera d’exploiter l’Internet des objets où objets et machines sont connectés entre eux par Internet) pour permettre une meilleure vision de l’ensemble des opérations et pour mieux gérer les employés dans des environnements où la sécurité est un enjeu critique.

Que réserve donc l’avenir numérique au secteur ferroviaire? « Les joueurs de l’industrie n’ont pas encore entièrement défini l’objectif ultime, affirme Adam Collins, mais il y a certaines choses que nous pouvons faire maintenant pour aider nos clients à transformer leurs opérations et livrer dès aujourd’hui de meilleurs services sans perdre des yeux l’avenir. »

Tout sur les applications

Voici certaines des applications client de SNC-Lavalin :

digital-screen-trinity

Energyx – un système infonuagique qui reçoit les données en provenance des compteurs énergétiques intelligents conformes installés sur les trains électriques et qui assure le relais des données de facturation entre les clients et le réseau ferroviaire. L’application a été finaliste au prix d’excellence en développement durable des UK Rail Industry Awards (RIA) en 2014.

TAS – une application pour tablettes munie de capacités de géolocalisation qui permet aux conducteurs et aux équipes des opérations de suivre en temps réel le rendement du train et de comparer sa position à l’horaire établi. Vainqueur du prix d’excellence environnementale et de développement durable des RIA 2015; grandement recommandé pour le prix d’excellence en développement durable aux RIA 2014.

Diagnostyx – un service de suivi de condition à distance qui fournit des données et analyses de tendances pertinentes et presque immédiates sur l’état et le rendement des actifs ferroviaires.

Partager sur