Énergie nucléaire

Historique de CANDU

1941 George C. Laurence construit l’un des premiers réacteurs nucléaires au monde dans les laboratoires du Conseil national de recherches du Canada (CNRC), à Ottawa.
1944 Le Conseil national de recherches construit une installation de recherche nucléaire à Chalk River, en Ontario.
1945 À Chalk River, le Canada devient le deuxième pays du monde à contrôler la fission nucléaire dans un réacteur ZEEP (pile expérimentale d’énergie zéro).
1952 Énergie atomique du Canada limitée (EACL) voit le jour. La société a le mandat de concevoir des applications pacifiques de l’énergie nucléaire.
1954 Wilfrid B. Lewis lance le développement du réacteur nucléaire CANDU dans le cadre d’une initiative conjointe réunissant EACL, Ontario Hydro et la Compagnie générale électrique du Canada.
1962 Le réacteur nucléaire de démonstration (NPD – Nuclear Power Demonstration), premier réacteur canadien de production d’électricité, est mis en service et alimente le réseau électrique canadien pour la première fois. Le réacteur de puissance de 20 MWé démontre avec succès la faisabilité du concept du CANDU qui inclut le rechargement du combustible en cours d’exploitation ainsi qu’un modérateur et un caloporteur à eau lourde.
1968 La centrale de Douglas Point, première centrale nucléaire à échelle réelle, entre en service. Son réacteur exploité par Ontario Hydro est basé sur le design CANDU.
1971 Le premier réacteur CANDU entre en exploitation commerciale (tranche 1 de la centrale Pickering A), en Ontario. Cette centrale produit davantage d’électricité que toute autre centrale nucléaire de l’époque.
1971-1973 Les quatre réacteurs de la centrale de Pickering A sont mis en service.
1977-1979 Les réacteurs 1 à 4 de la centrale de Bruce sont mis en service.
1982 La centrale Gentilly-2 est mise en service.
1983 Au Canada, la centrale de Point Lepreau et la centrale Gentilly 2 entrent en production. Deux autres réacteurs CANDU 6 entrent également en exploitation commerciale en Argentine et en Corée. Les réacteurs CANDU occupent sept des dix premières places du classement mondial pour ce qui est du rendement au cours de la durée utile.
Le réacteur Wolsong 1 en Corée entre également en exploitation commerciale cette même année.
1983-1986 Quatre réacteurs de la centrale de Pickering B entrent en exploitation commerciale.
1984 Le réacteur argentin Embalse commence son exploitation commerciale.
1984-1987 Quatre réacteurs de 915 MWé de puissance entrent en production à la centrale Bruce B d’Ontario Hydro.
1987 Le réacteur CANDU est classé comme une des dix plus grandes réalisations techniques canadiennes du siècle lors des célébrations marquant le centenaire du génie au Canada.
1990-1993 Le dernier des quatre réacteurs de la centrale Darlington entre en exploitation.
Le Canada compte maintenant 22 réacteurs nucléaires en Ontario, au Québec et au Nouveau-Brunswick.
1996 Deux réacteurs CANDU sont vendus à la Chine. Il s’agit du marché le plus important conclu entre ce pays et le Canada au cours du XXe siècle.
1996 La tranche 1 de Cernavoda, en Roumanie, entre en exploitation commerciale.
1996 Le réacteur Bruce 3 devient le premier réacteur CANDU au monde à atteindre une capacité de production brute en cours de durée utile de 100 millions de MWh, ce qui est suffisant pour répondre aux besoins en électricité d’une ville de la taille de Thunder Bay pendant 90 ans.
1997-1999 Les tranches 2 et 3 de Wolsong, en Corée, entrent en exploitation commerciale.
2001 Les premiers tests avec du combustible nucléaire constitué d’un mélange d’oxydes (MOX) sont effectués à Chalk River.
2002-2003 Deux réacteurs CANDU sont livrés à la Chine avec quatre mois d’avance sur l’échéancier et à un coût inférieur aux prévisions budgétaires. Ce projet détient le record de la construction la plus rapide d’installations nucléaires en Chine.
2005 Le retubage des unités 1 et 2 de la centrale de Bruce Power est mis en branle.
2007 Le réacteur Cernavoda 2, en Roumanie, est mis en service.
2008 Énergie Nouveau-Brunswick entreprend la réfection de la centrale nucléaire de Point Lepreau.
2009 La Korea Hydro & Nuclear Power Company Ltd. (KHNP) entreprend le retubage de la centrale Wolsong 1.
2010 L’Ontario tire de l’énergie nucléaire plus de 58 % de son électricité.
2011 Le réacteur Wolsong 1 en Corée est remis en état à la suite de la réalisation réussie d’un projet de retubage visant à prolonger sa durée utile de près de 30 ans.
2012 Les réacteurs 1 et 2 de la centrale de Bruce sont remis en service après que le projet de retubage a été mené à terme.
La centrale nucléaire de Point Lepreau reprend la production commerciale après que le projet de retubage a été mené à terme.
Le réacteur de Gentilly-2 est mis à l’arrêt de façon sécuritaire.
2015 La centrale d’Embalse est mise à l’arrêt pour le projet de remise à neuf.
La centrale de Darlington est mise à l’arrêt pour le projet de remise à neuf.
Le contrat d’avant-projet IVCN est confié à SNC-Lavalin pour la construction de réacteur en Argentine.