Bâtisseurs d’avenir, de façon durable – Rapport 2015

Relations avec les Autochtones

Collectivités – relations avec les Autochtones

Partout dans le monde aujourd’hui, pour exploiter les ressources, nous devons entretenir de solides relations, partager les bénéfices des projets et renforcer les capacités au sein des collectivités autochtones. À SNC-Lavalin, nous avons acquis une réputation et une expérience solides pour ce qui est d’aider les clients à créer des liens et des partenariats avec les collectivités autochtones d’une façon équitable et inclusive. Cela a permis de renforcer le milieu des affaires autochtone canadien et les économies des collectivités au sein desquelles nous menons des projets.

Dans les années 1990, nous sommes devenus la première entreprise d’ingénierie et de construction canadienne à travailler en partenariat avec un groupe des Premières Nations afin de réaliser le projet de mine de diamants Diavik dans les Territoires du Nord-Ouest. Au fil du temps, nous avons constaté que ces relations ajoutaient une valeur importante autant pour les clients que pour les groupes autochtones. Notre expérience grandissante a permis de définir des pratiques exemplaires relatives à l’emploi et à l’approvisionnement des populations autochtones.

Avantages mutuels

Établir un dialogue, une consultation et des relations efficaces avec les Autochtones apporte de nombreux avantages à nos clients, dont les suivants:

  • améliorer le développement durable des projets (conception et exécution);
  • faciliter le processus d’obtention de permis et d’approbation;
  • améliorer la rentabilité des projets;
  • renforcer les collectivités locales;
  • établir la crédibilité et la réputation du client en tant que « partenaire de choix ».

Au nombre des avantages pour les Autochtones, mentionnons:

  • création de capacités, de débouchés et de richesse à l’échelon local;
  • formation de la main-d’œuvre autochtone;
  • développement des entreprises appartenant à des Autochtones;
  • respect du rôle des Autochtones en tant que gardiens de la terre.
Avantage concurrentiel clé

Aujourd’hui, notre savoir-faire en matière de relations avec les Autochtones est un avantage concurrentiel clé. Il a fortement augmenté l’emploi et l’approvisionnement dans les populations autochtones pour tous nos projets majeurs.

En développant des partenariats dynamiques avec des organismes nationaux comme le Conseil canadien pour le commerce autochtone et le Conseil des ressources humaines autochtones (en anglais seulement) et en étant membres de leur conseil d’administration, nous continuons de réseauter et d’échanger avec les dirigeants autochtones. De plus, nous améliorons nos connaissances et nos contributions en matière de pratiques commerciales exemplaires.

Maximiser l’inclusion des Autochtones

En 2014, nous avons aidé nos clients à maximiser l’inclusion des Autochtones à plusieurs projets, notamment:

  • projet de remplacement de la centrale John Hart sur l’île de Vancouver, en Colombie-Britannique;
  • ligne de transport rapide Evergreen de Vancouver, en Colombie-Britannique;
  • projets de Husky Oil en Alberta;
  • projet aurifère Eléonore au Québec;
  • projet de poste extérieur de Keewatinohk, au Manitoba.

Nous avons facilité la formation et l’emploi de centaines d’Autochtones pour ces projets. Nous avons également coordonné l’achat de millions de dollars en biens et services auprès d’entreprises autochtones locales ou régionales.

Principales commandites

En 2015, nos contributions à la collectivité autochtone ont encore été importantes et diversifiées partout au Canada. Elles servent à faire progresser le milieu des affaires autochtone et à faciliter sa réussite. Nous avons commandité des réunions des chefs à l’échelle régionale, provinciale et nationale ainsi que des salons commerciaux, des congrès, des festivals culturels et des camps de vacances pour les jeunes. Nous avons commandité de façon continue le salon de l’emploi de la jeunesse Indigenous Works du Conseil des ressources humaines et les prix nationaux décernés par le Conseil canadien pour le commerce autochtone. Nous nous sommes aussi engagés pour deux années à l’Université Lakehead de Thunder Bay, en Ontario, à appuyer financièrement un étudiant ou une étudiante au doctorat de descendance autochtone pour sa rédaction de thèse sur le développement durable. Nous avons apporté un appui de nature différente au rassemblement national de Réconciliation Canada et au rassemblement de la Première Nation Squamish pour la cause des survivants des pensionnats.

Notre engagement sur plusieurs années s’est poursuivi au début de 2016 avec le camp de science et de technologie IGNITE pour les élèves d’une école primaire de la Première Nation de Lac Seul, dans le nord-ouest de l’Ontario. Nous avons de plus participé à notre septième camp IGNITE plus tôt cet été à Winnipeg en Ontario. Nous commanditons aussi un forum autochtone national pour les jeunes sur le développement économique qui sera tenu par l’organisme autochtone national CANDO.

Perspectives d’avenir

Nous continuerons à développer et à commercialiser notre Initiative de développement des compétences locales, car nous avons à cœur l’adoption d’une culture d’inclusion des Autochtones dans tous nos projets, petits et grands. Notre soutien aux organismes autochtones nationaux et régionaux qui travaillent activement à la réussite des entreprises autochtones demeurera également une priorité. De même, nous continuerons à rechercher des occasions de partenariat avec des entreprises autochtones afin d’élaborer des projets d’intérêt commun.