Bâtisseurs d’avenir, de façon durable - Rapport de durabilité 2016

Éthique et conformité

Éthique et conformité

Les questions d’éthique et de conformité ont de l’importance chez SNC-Lavalin. Nous nous attendons à ce que chaque employé comprenne parfaitement nos politiques et procédures et les mette en pratique en tout temps, même lors de circonstances difficiles. 

Nous sommes fiers de notre programme d’éthique et de conformité. La reconnaissance extérieure de notre engagement envers les principes de ce programme et nos valeurs d’entreprise vient renforcer notre conviction d’être sur la bonne voie. Voici quelques exemples récents :

  • Le fait d’avoir récemment remporté de grands projets au Canada, dont des contrats du gouvernement d’une valeur de plus de 8 milliards de dollars, témoigne de la confiance de nos clients en notre capacité non seulement d’accomplir le meilleur travail, mais aussi de le faire de manière éthique.
  • Les autorités brésiliennes ont reconnu notre programme d’éthique et de conformité et ont inscrit SNC-Lavalin parmi les entreprises intègres en application de la nouvelle loi brésilienne à cet égard.

Gouvernance

Supervision et signalement

Politiques et procédures

Les politiques d’entreprise établissent les règles et les principes directeurs pour l’ensemble de notre organisation, peu importe le secteur géographique. Par ailleurs, les procédures opérationnelles standardisées (POS) normalisent les tâches et les processus par des règles précises sur un sujet donné ou un ensemble d’instructions sur la manière de s’acquitter d’une fonction. Les politiques ont un champ d’application large et global, tandis que les POS peuvent s’appliquer à une région géographique, à une unité d’exploitation ou à une unité fonctionnelle précise. 

Notre comité de surveillance des politiques établit les pratiques exemplaires en matière de gestion des politiques et participe à l’examen de tous les documents, nouveaux ou revus. Ce comité se réunit une fois par mois pour examiner les politiques et les procédures qui sont proposées. Parmi ses membres, on compte le coordonnateur des politiques et un représentant des fonctions d’entreprise suivantes : 

  • Gestion des risques d’entreprise
  • Éthique et conformité
  • Finances
  • Ressources humaines mondiales
  • Systèmes de gestion intégrée
  • Vérification interne
  • Affaires juridiques
  • Marketing, stratégie et relations extérieures

Dans le cadre de notre initiative d’excellence opérationnelle, nous créerons un Centre d’excellence d’exécution de projets (CEEP), un répertoire en ligne progressif et centralisé où les employés peuvent partager leurs connaissances. Le CEEP sera lancé en 2017 et permettra aux employés de communiquer efficacement et d’interagir les uns avec les autres. De plus, il soutient la communication transparente des mises à jour de nos politiques et procédures.

En 2017, nous prévoyons inclure plusieurs politiques et procédures, notamment celle-ci :

  • Politique Conformité commerciale internationale
  • POS Conformité commerciale et contrôle des exportations

Signalement

Selon la POS Devoir de signalement, tous les employés doivent faire preuve de vigilance en cas de comportement potentiellement illégal ou contraire à l’éthique et prendre sans tarder les mesures qui s’imposent pour empêcher ou déceler une conduite répréhensible.

Chez SNC-Lavalin, le signalement d’une inconduite supposée passe par les voies suivantes :

  • notre ligne d’assistance anonyme en matière d’éthique et de conformité, exploitée par un tiers, confidentielle et accessible en tout temps, par laquelle employés, fournisseurs, clients, etc. signalent une possible violation de notre code d’éthique, de nos politiques ou des lois applicables, offerte en ligne (https://secure.ethicspoint.eu/domain/media/frca/gui/100568/index.html), ou par téléphone, en plus de 170 langues, sans crainte de représailles; 
  • les personnes agissant à titre de gestionnaire, responsable de la conformité, représentant des ressources humaines ou des affaires juridiques;
  • notre centre de consultation en matière d’éthique.

Un comité se réunit toutes les semaines pour examiner, évaluer et mettre par ordre de priorité les allégations de violation. Ce comité est formé du chef de la conformité, du chef des enquêtes sur la conformité, du conseiller juridique en matière de conformité et du chef de la vérification interne. L’équipe Enquêtes de conformité, lorsqu’elle est formée : 

  • met en œuvre les procédures d’enquête nécessaires, y compris le recours à une expertise spécialisée en cas de besoin;
  • mène à terme les enquêtes sans retard de façon à déterminer si les allégations sont solidement étayées;
  • respecte et préserve l’intégrité des processus d’enquête en tout temps.  

Notre équipe chevronnée responsable des enquêtes de conformité se rapporte au chef de la conformité. L’équipe est formée de membres ayant des horizons professionnels différents et se concentre en deux lieux principaux, le Canada et le Moyen-Orient, ce qui permet une couverture mondiale et une réponse rapide aux allégations.

Allégations reçues en 2016

Modes de signalement :

  • Courriel : 59%
  • En ligne : 24%
  • Ligne d'assistance en matière d'éthique et de conformité : 6%
  • Courrier par la poste : 5%
  • Centre de consultation en matière d'éthique : 3%
  • Téléphone : 3%
Nouvelles enquêtes de conformité ouvertes en 2016 : 401
Nouvelles enquêtes de conformité ouvertes à la suite d'un signalement anonyme : 92
Enquêtes de conformité menées à terme : 333
 

Code d’éthique et de conduite dans les affaires

Notre Code d’éthique et de conduite dans les affaires est au cœur de notre programme d’éthique et de conformité et présente nos attentes en matière d’intégrité et d’éthique dans nos relations d’affaires. Chaque gestionnaire, à chaque niveau hiérarchique, doit s’assurer que nous offrons un rendement de calibre mondial en matière d’éthique et de conformité.

La revue annuelle du Code permet d’actualiser cet important document. La formation et la certification annuelles portant sur le Code constituent une condition d’emploi et forment une partie essentielle de notre programme d’accueil des employés. 

Formation et certification annuelles

Les employés (permanents, occasionnels, temporaires, contractuels, à temps plein ou à temps partiel), les consultants, les employés détachés, les dirigeants et les membres du conseil d’administration suivent tous la formation annuelle sur le Code. Pour les ouvriers, une formation est donnée tout au long de l’année, alors que pour les autres employés, la certification annuelle a lieu dans un intervalle de deux mois au premier trimestre de l’année. En 2016, nous avons formé et certifié plus de 18 000 employés par cette démarche rigoureuse et ambitieuse. Et de ce nombre, 3 000 personnes, soit 15 % des participants, ont reçu une formation en personne. 

Employés qui ne sont pas ouvriers

Dans le cas d’employés qui ne sont pas ouvriers, la formation se donne en ligne en neuf langues. Avec l’aide des gestionnaires et des équipes RH de la localité, les employés travaillant sur un site isolé ou n’ayant pas d’accès Internet ont une formation donnée en classe et en trois langues. Chaque année, nos équipes en éthique et conformité et en services mondiaux de formation et de simulation prennent plusieurs mois à mettre au point leurs modules, à les rendre conviviaux et à offrir une version en plusieurs langues. 

Cette formation montre des études de cas réels, que les enquêtes sur la conformité et les commentaires des responsables de la conformité ont inspirées. Parallèlement à l’élaboration du contenu, l’élaboration des processus et des communications, leur implantation dans nos systèmes et la création des outils de signalement ont demandé à notre équipe des heures de travail. Pendant ce temps, notre équipe travaillait étroitement avec notre système de gestion de l’apprentissage pour que les outils soient tous prêts et faciles à utiliser et que notre processus en ligne fonctionne bien.

Ouvriers

Les ouvriers (cols bleus et travailleurs de la construction) reçoivent une formation continue en 8 langues sur les 12 aspects importants de notre Code qui les concernent le plus. Ce type de formation en personne est donnée lors des réunions mensuelles de Santé et sécurité ou d’autres réunions. L’animateur de la formation fait une présentation de 10 minutes sur un aspect du Code en présentant un exemple concret. Cette présentation se termine par un message d’obligation de signalement et les coordonnées pour les signalements. 

Communicating the 12 major aspects of our Code

1498_AllLanguagesCodeEthic_all_EN-01

En savoir plus

Communications 

Nous prenons des mesures pour que toutes les parties prenantes reçoivent des messages clairs et cohérents, tant à l’interne qu’à l’externe. 

Les activités et les voies de communication interne comprennent :

  • les campagnes d’éthique et de conformité
  • le blogue du chef de la direction
  • les réunions de gestion et autres réunions 
  • les évaluations de rendement annuelles
  • l’intranet

Les gestionnaires commencent leur réunion par Les minutes éthiques pour ancrer l’éthique et la conformité dans la culture. Tout comme la sécurité, l’intégrité devient une priorité pour tous et fait désormais partie des réunions, de la planification et de la prise de mesures à tous les échelons.

À l’externe, nous offrons aux parties prenantes des renseignements précis sur nos initiatives, notre vision et nos plans en éthique et conformité et aussi sur les coordonnées de personnes avec qui parler sans tarder de problèmes à ce sujet. De plus, nous communiquons régulièrement nos messages et nos engagements en matière d’éthique et de conformité :

  • lors de conférences nationales et internationales;
  • aux universités, aux associations et aux organismes en matière d’éthique;
  • lors de notre assemblée annuelle des actionnaires. 

Politique de contrôle préalable des partenaires d’affaires

Nous prenons des mesures importantes pour que nos partenaires d’affaires comprennent parfaitement nos attentes en matière d’éthique et de conformité. Nous nous attendons à ce que nos partenaires d’affaires adhèrent à nos principes, à notre culture et à nos valeurs en affaires, et respectent les lois et règlements en vigueur. D’ailleurs, tous nos partenaires d’affaires doivent signer l’Attestation de conformité anticorruption, qui confirme leur engagement à respecter les mêmes normes de conduite dans les affaires et pratiques que les nôtres.

Nous favorisons activement la croissance d’une culture de conscience des risques à tous les niveaux de l’organisation. Grâce à notre processus de sélection de partenaires d’affaires, nous poursuivons nos efforts pour établir un rapport équilibré et optimal entre risque et rendement. Notre politique de contrôle préalable des partenaires d’affaires (PCPPA) repose sur un processus de technologies de l’information de pointe. Le processus d’approbation et la surveillance continue offrent une transparence à l’échelle mondiale quant à l’exposition aux risques liés aux tierces parties. 

 

Niveau de risque de nos partenaires après contrôle

Comparaison (2016 par rapport à 2015)
Risques 31 déc. 2016 31 déc. 2015 Répartition des risques pondérés
Faible 785 (88 %) 684 (80 %) -8 %
Moyen 83 (9 %) 153 (18 %) -9 %
Élevée 26 (3 %) 22 (2 %) 1 %
Total 894 859
Variance totale : -4 %

Le nombre d’approbations après contrôle de la PCPPA est demeuré relativement stable en 2016. La baisse aux contrôles de la PCPPA de risque moyen serait due à une meilleure évaluation de la portée des services rendus par le partenaire d’affaires. Nous avons noué des liens durables avec des milliers de partenaires d’affaires pour mieux faire avancer des projets avantageux pour les deux parties et obtenir ainsi une croissance responsable et durable. Même si nous cherchons activement à créer de nouveaux partenariats d’affaires, nous prévoyons que la tendance à la stabilité se poursuivra en 2017, puisque nous mettons à profit le plein potentiel de nos partenariats d’affaires actuels.

Politique de contrôles préalables de partenaires d’affaires par région

Région 2016 2015 Changement
Afrique (Nord) 9 (1%) 12 (2%) -1%
Afrique (Sud) 24 (3 %) 35 (4 %) -1 %
Asie-Pacifique 71 (8 %) 57 (7 %) 1 %
Europe 128 (14 %) 140 (16 %) -2 %
Amérique latine 126 (14 %) 74 (9 %) 5 %
Moyen-Orient/Afrique 147 (16 %) 103 (12 %) 4 %
Amérique du Nord 386 (44 %) 426 (49 %) -5 %
À l’échelle mondiale 3 (0 %) 12 (1 %) -1 %
894 (100 %) 859 (100 %)

La distribution géographique de nos partenaires d’affaires est demeurée relativement stable dans l’ensemble. L’augmentation notable en Amérique latine, au Moyen-Orient et en Inde est due principalement à l’accroissement du développement et du nombre de projets dans ces régions, d’où les besoins accrus en expertise comblés par des partenaires. La baisse que l’Amérique du Nord a connue est due à la consolidation de nos activités avec un nombre moindre de partenaires d’affaires qui travaillent sur plusieurs projets à long terme. 

Évaluation des risques

Lors du procédé annuel d’évaluation des risques en matière d’éthique et de conformité, les membres de la haute direction et les gestionnaires principaux collaborent avec les responsables de la conformité, les administrateurs et les experts en la matière dans plus de 50 pays pour évaluer les risques en matière de conformité de leur secteur et unité d’exploitation. 

Nous comparons continuellement l’exposition au risque à notre programme de conformité pour déterminer les écarts et les ajustements qui s’imposent. Eu égard à ces conclusions, nous améliorons nos politiques, nos procédures, nos activités de communication et notre matériel de formation pour combler les écarts.

En 2017, nous améliorerons notre méthode d’évaluation des risques par l’intégration des éléments suivants : 

  • Auto-évaluations de gestion des risques
  • Ateliers optimisés
  • Initiatives de conformité par synchronisation et intégration

Nous nous efforçons de demeurer à l’avant-garde des risques émergents et des nouvelles interventions répondant aux défis contemporains. Cette approche proactive s’impose pour atténuer l’éventail complet des menaces pesant sur les parties prenantes et le milieu environnant. Parmi les initiatives qui sont mises en œuvre, il en existe une qui consiste à évaluer notre exposition à la traite des personnes et à l’esclavage contemporains, des menaces qui pèsent sur beaucoup d’organismes internationaux.  

Redoubler de vigilance

Depuis 2012, nous avons constitué et mis en place un système robuste de prévention, de détection et d’intervention en matière d’éthique et de conformité dans une organisation dispersée aux quatre coins de la Terre. Nos plans de formation et de communication veillent à ce que nos employés affirment nos valeurs, adhèrent à nos processus d’éthique et de conformité et expriment sans appréhension leurs préoccupations.

Et pourtant, le travail est loin d’être terminé. D’abord et avant tout, nous devons nous méfier du relâchement de la vigilance. Pour être solide, une culture en matière d’éthique et de conformité a besoin d’une attention soutenue. En outre, le maintien d’une culture dynamique en cette matière passe par la formation régulière des employés, actuels et nouveaux. 

Faisant partie de notre programme d’excellence opérationnelle à SNC-Lavalin, le programme d’éthique et de conformité connaît sans cesse des améliorations. Nous ne nous limitons pas à la surveillance de nos systèmes et processus pour connaître leur efficacité, nous évaluons cette efficacité pour mieux atteindre nos objectifs d’affaires. Il en résulte des processus de gestion uniformes qui nous permettent de prendre des décisions astucieuses sans tarder, et ce, en ayant recours à des processus intégrés et, lorsque la situation s’y prête, en évitant la duplication d’outils.

Études et formation

Voir à ce que les employés comprennent les normes de conduite auxquelles nous nous attendons et s’y conforment, quel que soit leur emplacement, est une priorité absolue chez SNC-Lavalin. Nous mesurons régulièrement nos modules de formation en éthique et conformité afin d’offrir aux parties prenantes un programme de formation de premier ordre et diversifié. Ces cours, élaborés à l’interne ou diffusés par nos soins, peuvent être obligatoires à l’intention d’un groupe cible ou non obligatoires dans le cas d’une formation générale à l’intention de tous. 

Cours obligatoires et initiatives de formation

Au début de 2017, les 20 000 utilisateurs ou plus de notre système de gestion de l’apprentissage (SGA) ont accès à 28 modules d’apprentissage en ligne en éthique et conformité accessibles en deux à huit langues, soit 118 modules en tout.

De ces 28 modules en ligne, 10 sont obligatoires, selon le rôle de l’employé. Notre équipe Éthique et conformité travaille étroitement avec nos services mondiaux de formation et de simulation lors de l’élaboration de la plupart de ces modules pour veiller à ce qu’ils soient conformes à nos besoins et tiennent compte de nos politiques et de nos POS. En plus de cette formation en ligne, nous offrons une formation continue sur les pratiques anticorruption; elle se donne en classe (là où au moins 10 employés seront formés) ou en ligne (à l’aide de Lync ou de Skype). 

En 2016, nous avons lancé les initiatives obligatoires qui suivent :

  • de février à avril 2016 : Certification annuelle à notre Code d’éthique et de conduite dans les affaires de 2016 s’appliquant aux employés qui ne sont pas ouvriers, menée en ligne ou, sur un site isolé, en personne 
  • de mai à juillet 2016 : Lancement de notre formation sur les délits d’initiés et sur la réglementation antitrust et de la concurrence, soit 12 000 et 4 500 employés ciblés respectivement
  • de novembre à décembre 2016 : Lancement de notre formation sur le travail auprès du gouvernement du Canada, soit plus de 600 employés ciblés

En 2017, la formation obligatoire pour les employés, selon leur poste, doit comprendre ce qui suit :

Formation de sensibilisation à la lutte anticorruption et à la conformité : Cette formation en trois séances se donne mondialement en classe ou en ligne. Elle est obligatoire pour les employés occupant des postes névralgiques, ce qui comprend tous les cadres, les hauts dirigeants et les directeurs généraux et tous les membres du personnel du développement des affaires, de l’approvisionnement, de la gestion de projets et des relations avec le gouvernement. 

Cours de révision sur la lutte anticorruption : Tous les deux ans, le cours de révision devient obligatoire pour tous les employés ciblés. Le cours de révision sur la lutte anticorruption, un module d’apprentissage en ligne conçu par TRACE International, demande au participant de gérer plusieurs situations. Les employés américains ont une version spéciale qui traite des contrôles à l’exportation, de la législation antiboycottage et d’autres exigences propres aux États-Unis.

Formation sur la réglementation antitrust : Cette formation est basée sur les politiques d’entreprise et explique les concepts de base à l’aide de quelques études de cas pour faciliter la compréhension chez les employés de leurs responsabilités en la matière et relever les risques inhérents à leurs activités. Elle est obligatoire pour les membres de la haute direction, les employés des services Affaires juridiques, Développement des affaires, Finances et Approvisionnement. 

Formation sur le travail forcé : Ce cours a été conçu par TRACE International pour aider les employés à comprendre et à reconnaître la traite de personnes. En 2017, ce cours sera obligatoire pour tous les gestionnaires principaux et les employés des services Approvisionnement et Ressources humaines et pour les membres du conseil d’administration (environ 1 600 employés).

Formation sur la politique de contrôle préalable des partenaires d’affaires : Ce module d’apprentissage en ligne vise à aider l’employé à comprendre le but et la portée de notre politique sur les partenaires d’affaires. Il aide l’employé à bien cerner les partenaires d’affaires, à connaître son rôle et ses responsabilités à leur égard et à se familiariser avec le processus de contrôle préalable des partenaires d’affaires. Cette formation est obligatoire pour les professionnels aux échelons supérieurs, les gestionnaires et les employés occupant un poste névralgique, comme les employés en développement des affaires et les employés en gestion de projet.

Formation des partenaires d’affaires : À leur première collaboration, certains partenaires d’affaires doivent suivre une formation obligatoire en ligne sur la lutte anticorruption. Des 26 partenaires à risque élevé qui ont été approuvés en 2016, 24 ont suivi cette formation.

Formation sur les cadeaux et les marques d’hospitalité : Basée sur notre POS, cette formation vient familiariser les employés avec les situations où l’acceptation ou l’offre de quoi que ce soit peut paraître inconvenante. Elle relève également les situations pour lesquelles un formulaire est nécessaire. Cette formation est obligatoire pour les membres de la direction, le personnel de l’approvisionnement, des relations gouvernementales, du développement des affaires, d’éthique et conformité, des ressources humaines, des affaires juridiques et de la gestion de projet.

Formation sur les délits d’initiés : Cet outil d’apprentissage en ligne a été élaboré par les Nations Unies et se trouve à l’adresse thefightagainstcorruption.org. Dans ce module, l’employé est confronté à des dilemmes d’ordre éthique en ayant en sa possession des renseignements confidentiels. Cette formation est obligatoire pour les membres de la direction, le personnel de l’approvisionnement, des relations gouvernementales, du développement des affaires, d’éthique et conformité, des finances, des affaires juridiques et de la gestion de projet. 

Formation sur le travail avec le gouvernement du Canada : Élaboré en partenariat avec le cabinet d’avocats mondial Norton Rose Fulbright, ce module en trois séances porte sur les lois et la réglementation fédérales, l’intégrité en matière d’approvisionnement et les conflits d’intérêts lorsqu’on fait affaire avec le gouvernement du Canada. La formation est obligatoire pour tous les employés responsables de l’approvisionnement et de la gestion sur les projets financés par le gouvernement fédéral et elle l’est pour les membres de notre conseil d’administration et du comité de direction.

Leadership manifeste dans la collectivité

Communications externes en 2016

Nos activités de communication à l’externe sont axées sur les discussions avec les intervenants, lesquels comprennent les pairs de l’industrie, les clients et les experts en matière d’éthique et de conformité, en vue de partager des pratiques exemplaires et des programmes de conformité qui sont efficaces. Cet exercice fait partie de notre engagement envers l’excellence en matière d’éthique et d’intégrité. Dans le cadre de cet engagement, nous sommes fiers d’être membres des groupes suivants :

Équipe mondiale Éthique et conformité  

En 2016, notre équipe mondiale en matière d’éthique et de conformité a participé à plus de 60 activités de sensibilisation, soit une augmentation de 88 % sur l’exercice précédent. Les principaux membres de l’équipe ont été conférenciers lors de congrès au pays et à l’étranger dans plusieurs grandes villes, entre autres à Dubaï, à Vienne, à Hong Kong, à São Paulo, à Houston et à Montréal. De plus, l’équipe collabore avec bon nombre d’universités, d’associations mondiales en éthique et conformité et avec les professionnels de l’éthique et de la conformité de nos clients.

En 2016, nous avons collaboré avec :
  • Transparency International
  • TRACE International
  • International Bar Association
  • C5 Group
  • L’International Anti-Corruption Committee de l’American Bar Association
  • Kinstellar
  • Engineering and Construction Risk Institute
  • Marcus Evans
  • IBC Legal
  • Ethisphere
  • Ethicscentre
  • EthicScan
  • Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE)
  • Canadian Business Ethics Research Network (CBERN)
  • Mitacs (https://www.mitacs.ca/fr) 

Initiative Partenariat contre la corruption (mondiale) 

L’Initiative Partenariat contre la corruption (PACI) du Forum économique mondial occupe progressivement un rôle de premier plan en matière de transparence et de lutte contre la corruption en affaires. À titre de membres de la communauté PACI Vanguard, nos chefs de direction collaborent avec leurs pairs dans divers secteurs dans le monde pour lutter contre la corruption. Cette communauté qui s’agrandit rapidement s’applique à mettre en œuvre un programme mondial de lutte anticorruption.

Notre chef de la conformité siège également à un groupe de travail de la PACI dont le mandat porte sur le secteur des infrastructures et des industries urbaines pour relever les difficultés et les possibilités d’uniformiser collectivement les règles du jeu. Par ce travail auprès d’organismes mondiaux et de gouvernements étrangers, les membres ont envisagé des solutions novatrices et cherché à établir une culture de l’intégrité dans ce secteur.  

Infrastructures et développement urbain

En collaboration avec le milieu des industries des infrastructures et du développement urbain du Forum, la PACI a étudié les aspects de la lutte anticorruption s’appliquant à diverses régions. Ce projet triennal a établi qu’un projet peut être en proie à divers types de corruption au cours de son cycle de vie. Selon ses conclusions, les risques ne sont pas vécus de la même façon par les intervenants et se compliquent par le contexte culturel.

Selon les conclusions de ce projet, la technologie serait un outil clé pour :

  • accroître la transparence et lutter contre la corruption
  • habiliter les citoyens
  • établir un bilan social
  • réduire le nombre de rencontres pour une transaction afin de restreindre les occasions de verser un pot-de-vin 

Le risque de corruption dans le secteur des infrastructures et du développement urbain est intimement lié aux relations structurelles avec les gouvernements qui ont des moyens institutionnels faibles, des politiques obsolètes et des systèmes judiciaires et réglementaires dysfonctionnels. Ce secteur doit accorder la priorité à la coopération public-privé pour réinstaurer la confiance et l’intégrité dans le monde des affaires et les institutions.

L’initiative de la Coalition for Ethical Operations (Afrique du Sud)

En Afrique du Sud, notre secteur Pétrole et gaz a mené à bien la création d’un forum d’entreprises soutenant les activités de lutte anticorruption qui s’appelle la Coalition for Ethical Operations ou CEO. Cette initiative s’inscrit dans nos efforts mis de l’avant pour assainir le milieu des affaires en Afrique subsaharienne. Les entreprises voulant se joindre à la coalition doivent signer une promesse qui les engage à : 
  • diffuser les pratiques exemplaires qui favorisent les pratiques éthiques en affaires et préviennent la corruption;
  • faire la promotion des pratiques éthiques en affaires et de la lutte anticorruption chez les PME faisant partie de la chaîne d’approvisionnement de la coalition;
  • participer à des interventions collectives à l’occasion, à titre volontaire. 

À la fin de 2016, 12 entreprises de l’Afrique du Sud et de l’étranger ont signé cette promesse. Ensemble, en 2016, nous :

  • avons tenu en mars une rencontre avec un groupe de réflexion réunissant les entreprises et les organismes en matière d’éthique lors de laquelle nous avons convenu de créer l’initiative;
  • avons tenu une séance de diffusion des pratiques exemplaires chez Sasol lors de laquelle GE, Sasol et Massmart ont présenté un exposé;
  • avons organisé un événement avec la GIBS Business School lors duquel la responsable de l’intégrité de la Banque africaine de développement a présenté son exposé intitulé « Managing Business Challenges and Promoting Integrity: An African Perspective » (Gestion des difficultés en affaires et promotion de l’intégrité - un point de vue africain);
  • avons officialisé notre partenariat avec The Ethics Institute;
  • avons soutenu la campagne de sensibilisation menée par TRACE International en Afrique du Sud;
  • avons institué notre portail Web
  • avons fait connaître la Corruption Watch, un organisme de pression en Afrique du Sud. 

Membres actuels de la coalition

  • AECI
  • ENSafrica
  • General Electric
  • Group Five ltd.
  • MTN Group
  • Nampak ltd.
  • SABMiller
  • Santam
  • Sasol
  • Siemens
  • SNC-Lavalin
  • Tiger Brands

Activités en 2017

En 2017, la coalition cherchera à élaborer un programme de formation pour PME visant à renforcer les capacités de la lutte anticorruption et en pratiques exemplaires en matière d’éthique. Les membres de la coalition seront les mentors qui aideront les PME à mettre sur pied un programme convenant à leur taille et leur type d’activités. 

Programme de formation pour PME

  • Groupe de travail formé par SNC-Lavalin, Siemens, Massmart, Mercantile Bank, Sasol et Nedbank
  • Partenariat établi avec The Ethics Institute en vue de concevoir et de mettre au point le programme
  • Financement de l’élaboration du programme assuré par les membres de la coalition
  • Programme pilote à l’intention des fournisseurs dans la chaîne de valeur des membres de la coalition  
  • Apprentissage mixte (en ligne et en classe)
  • Contenu à caractère générique pour l’ensemble des secteurs
  • Programme devant être certifié par The Ethics Institute

Diffusion des pratiques exemplaires

  • Séances trimestrielles non virtuelles dont l’organisation est assurée chaque fois par un membre différent de la coalition
  • Séances mensuelles virtuelles (webinaire, clavardage en direct, blogue) à mettre sur pied à l’aide du partenaire en technologie MarketSqr sur le portail existant
  • Chercher à mettre sur pied une communauté active en ligne pour favoriser les interactions entre responsables de la conformité

Sujets à examiner :

  • Lanceurs d’alerte
  • Intermédiaires
  • Responsabilité sociale d’entreprise
  • Cadeaux et marques d’hospitalité
  • Conflits d’intérêts

Surmonter les difficultés transfrontalières

  • Tirer profit de l’initiative financée par Siemens qui fournit déjà une formation à l’intention des fonctionnaires des douanes
  • Lancer une campagne de sensibilisation en collaboration avec Corruption Watch
  • Communiquer avec les ministères pertinents pour s’adjoindre leur collaboration
  • Créer des outils d’information sur le portail Web (coordonnées des personnes-ressources, études de cas et leçons tirées, clavardage en direct, etc.)
  • Créer une application pour téléphones intelligents à l’intention des camionneurs (pour lancer une alerte lorsqu’on offre au chauffeur un pot-de-vin ou qu’on lui demande un paiement de facilitation)
  • Tenir un atelier à Johannesburg sur les difficultés transfrontalières à l’aide d’un expert de SNC-Lavalin 

Droits de la personne et bien-être des travailleurs

À titre de signataire du Pacte mondial des Nations Unies, nous nous sommes engagés à ce que nos politiques d’entreprise comprennent et appuient les dix principes de ce pacte. De la fin de 2015 jusqu’en 2016, nous avons évalué nos pratiques d’affaires dans la région du Golfe selon l’axe de l’esclavage contemporain et du bien-être des travailleurs. En 2017, nous normaliserons les pratiques exemplaires que nous avons mises au point dans la région pour que les principes de notre Code d’éthique soient respectés partout où le travail nous mène. De plus, nous déploierons un programme de formation pour sensibiliser les cadres supérieurs de l’entreprise à cette question et les en informer.