Projets

Construction du complexe aluminier EMAL

La réussite du projet EMAL illustre bien comment nous pouvons dépasser les attentes des clients sans pour autant compromettre la sécurité des travailleurs et l’environnement.

Depuis plus d’une dizaine d’années, les Émirats arabes unis (EAU) comptent sur notre savoir-faire pour piloter avec succès des projets dans le secteur de la production de l’aluminium. Quand EMAL a décidé de construire le plus vaste complexe aluminier du monde sur un même site à Abou Dhabi, elle a retenu nos services d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction (IAGC) pour la première phase du projet (EMAL I). Cette phase, d’une capacité de 750 000 tonnes d’aluminium par an, comprenait aussi la construction d’une centrale thermique de 2 000 MW.

Ayant conclu la phase EMAL I avec succès, nous avons de nouveau été invités à réaliser l’étude d’ingénierie de base de la deuxième phase du projet (EMAL II) et obtenu le contrat pour la totalité des services d’ingénierie, d’approvisionnement et de gestion de la construction en 2011. EMAL II comprenait l’ajout d’une capacité de production de 1 000 MW à la centrale existante, une ligne de cuves de 1,6 km (la plus longue jamais construite) et un transformateur de redressement ayant la plus forte puissance nominale. L’efficacité avec laquelle les deux phases du projet ont été menées a permis de devancer l’échéancier de plus de six mois.

Résultats hors pair en matière de sécurité et d’environnement

Il faut toutefois se rappeler que le devancement de la fin des travaux ne doit pas se faire au mépris de la sécurité. Nous avons donc tenu des réunions d’équipe massives avec tous les ouvriers des entrepreneurs, et mis en œuvre des mesures proactives en santé et sécurité. Le résultat : près de 42 millions d’heures-personnes sans incident avec perte de temps.

La phase EMAL II a aussi innové sur le plan environnemental, puisqu’on y a inauguré la toute première installation de traitement des sols sur place des Émirats arabes unis. Notre équipe environnementale a ainsi pu traiter plus de 180 tonnes de sols contaminés qui ont été réutilisés pendant la construction. Nous avons également fait un effort délibéré pour déplacer les espèces animales vivant dans le désert vers d’autres habitats. Les animaux capturés ont été transportés vers leur nouvel habitat dans des contenants spécialement conçus pour réduire le stress lié au confinement pendant le déplacement. Au total, 902 animaux ont été déplacés, dont un bon nombre de geckos aux yeux de grenouille.

 Réalisations en matière de développement durable :
  • Des mesures proactives en santé et sécurité ont permis de cumuler près de 42 millions d’heures-personnes sans incident avec perte de temps.
  • SNC-Lavalin a traité plus de 180 tonnes de sols contaminés qui ont été réutilisés pendant la construction.
  • Au total, 902 spécimens d’animaux ont été déplacés dans de nouveaux habitats.
  • Grâce à l’efficacité de nos plans, nous avons pu devancer la fin des travaux de plus de six mois.

Partager sur