Projets

Centrale nucléaire de Point Lepreau

La Société d’Énergie du Nouveau-Brunswick (Énergie NB) possède et exploite le réacteur à eau lourde sous pression CANDU de la centrale de Point Lepreau. Il s’agit d’un réacteur CANDU 6 de série 700 MWé dont la puissance brute est de 680 MWé et qui fournit environ 30 % de l’électricité de la province.

Le réacteur de la centrale de Point Lepreau a été le premier réacteur CANDU 6 pour lequel un permis d’exploitation a été délivré, le premier à atteindre la criticité et le premier à être mis en service commercial. La construction du réacteur de Point Lepreau a commencé en janvier 1975 et s’est terminée en 1981. La première mise sous tension a eu lieu en septembre 1982 et l’exploitation commerciale a commencé en février 1983.

La Société d’Énergie du Nouveau-Brunswick a été la première entreprise canadienne à vendre aux États-Unis de l’électricité produite à partir d’une centrale nucléaire, ce qui lui a permis de compenser les sommes investies au départ pour la centrale.

En 1992, Énergie NB a inauguré son centre de commande virtuel complet, qui occupe une place de premier plan dans la formation des opérateurs de centrales nucléaires du Nouveau-Brunswick et de ceux qui travaillent dans les autres centrales CANDU.

L’année 2008 marquait le début d’un arrêt prolongé de la centrale permettant à Énergie NB de procéder au retubage et à la remise en état du réacteur de Point Lepreau, un projet communément appelé « remise à neuf ». Dans le cadre de ce projet, les 380 canaux de combustible et tubes de calandre, ainsi que les 760 conduites d’alimentation, ont été remplacés, et d’autres travaux d’entretien ont été effectués. L’exploitation commerciale de la centrale a repris en novembre 2012 en vue d’alimenter le Nouveau-Brunswick en électricité sûre et fiable au cours des 25 à 30 prochaines années.


Principales étapes du projet

Production brute Start of Construction Criticité Première mise sous tension Exploitation commerciale
680 MWé 1975 juillet 1982 septembre 1982 février 1983

Partager sur